Sexe de la femme

Un peu d’histoire

Durant des siècles, les images représentant les sexes humains ont été soit masquées, soit inégalement représentées ; la  représentation des sexes étant alors jugée particulièrement tabou.
Curieusement, le sexe masculin, souvent illustré au travers d’hommes au phallus triomphant, est presque toujours mis en valeur. Alors que celui de la femme est par contre systématiquement ignoré ou caché.
Ce n’est qu’au 19ème siècle, en 1866, que le peintre Français Gustave Courbet fit scandale en présentant lors de l’exposition de ses œuvres, un tableau (« l’origine du monde »), représentant un sexe féminin…
Que ce soit au cours de son enfance, ou encore plus fortement au moment de sa puberté, le corps de la jeune fille change très rapidement et intrigue sa propriétaire.
Il est donc important pour elle de le découvrir au fur et à mesure de ses changements et d’apprendre à bien le connaître.
Pour cela, l’aide d’un miroir est très précieuse, …mais pas toujours suffisante.
Partons à son exploration…

VOIR LA VIDEO

Organe externe…

Contrairement à l’organe masculin, le sexe de la femme est lui essentiellement orienté à l’intérieur du corps humain.
Ce que l’on peut en voir à l’œil nu se compose du pubis recouvert d’un triangle de poils (appelé aussi « mont de Vénus ») et la fente vulvaire (ou « vulve »).
La vulve se compose des lèvres, petites et grandes (appelées aussi « nymphes ») et d’un petit bouton dont on ne voit que l’extrémité, le clitoris.

A l’intérieur, dans le vestibule, débouche l’orifice de l’urètre (« le méat »), par lequel passe l’urine, et l’entrée du vagin, protégé par l’hymen.
Il existe autant de sexe féminin que de filles. Sa taille, ses replis et sa textures sont tous très différents d’une femme à l’autre.

Buzz